logo ateliers PAPA
Un atelier pour les papas,
par un papa !
Liste des ateliers

Le formateur

Qui suis-je ?

german team
Passionné de périnatalité et de parentalité, je suis l'heureux papa de deux enfants de 8.5 ans et 6.5 ans dont je me suis beaucoup occupé durant les études de sage-femme de ma compagne, de 2016 à 2020. C'est donc tout naturellement que je baigne dans le monde de la périnatalité et de la paternité.

Comme de nombreux papas, je souhaitais être un papa impliqué dans la grossesse, l'accouchement et puis la vie de parents. Mais j'ai tout de suite été confronté au manque de place faite au père dans le monde périnatal (médical en particulier et dans la société en général) et du manque de prépration/communication qu'il y avait entre pères.

Après quelques formations, conférences suivies et nombreux débats avec des sages-femmes, Doulas, ami(e)s et famille, le constat s'imposait de lui-même : il fallait créer quelque chose pour les papas afin que la mère soit réellement accompagnée/soutenue lors de la grossesse, l'accouchement et la vie de famille. Mais aussi pour que l'homme puisse se sentir à l'aise dans son rôle de père pour son plus grand bonheur, celui du bébé et de sa femme...
Je me suis donc mis à lire de nombreux livres et articles scientifiques pour préparer un atelier qui propose du contenu dans le but de ravir les pères (et j'espère aussi les mamans et les bébés).
Fabian Languy

Ma formation (diplômes et ateliers)

Je suis physicien, je travaille au Centre Spatial de Liège... Rien à voir avec la périnatalité... J'ai donc suivi des formations, assisté à des conférences, lu des livres etc. Mais mon côté scientifique est resté bien présent. C'est donc sur base de très nombreux articles scientifiques que je m'appuye lors de mes ateliers.

  • Formation continue 
    Voilà 5 ans que je suis papa et que la question de la paternité et de l'éducation positive occupe mon quotidien !
    Intense, très intense !
    img
    • Date : 06/08/2013
    • Durée : 5 ans

     
  • Et si vous le disiez autrement ?  
    « Et si vous le disiez autrement ? Une façon de communiquer pour faciliter la relation à l'enfant/l'adolescent »
    Comment gérer les tensions dans la famille ? Faut-il punir ? Et que faire de ces colères ? De leurs disputes incessantes ? Faut-il intervenir dans les conflits de l'école ? Faut-il menacer ? Et si les résultats sont mauvais ? Et quand on vit seul(e) avec ses enfants ? Ou que la famille est recomposée ?
    Communication avec les enfants
    img

     
  • Devenir papa, pour la première fois! 
    Conseils utiles pour les futurs papas: avant, pendant et après l'accouchement! 38 vidéos pour un total de 2,5 heures.
    Cours en ligne
    img

     
  • Le sommeil du tout petit 
    Quand va-t-il faire ses nuits ? Peut-on l'aider ?
    Si on laisser dormir dans notre chambre, comment va-t-il s'habituer à dormir dans la sienne ?
    Il ne veut pas dormir sur le dos, que faire ?
    Les rituels du coucher sont de plus en plus longs ; on a peur de voir arriver le soir. Avant, il faisait ses nuits, mais là, il réclame à nouveau 2 à 3 tétées par nuit, cherche-t-il à nous avoir ?
    Quand il dort beaucoup l'après midi, il ne veut pas dormir le soir : est-ce qu'il faut l'empêcher de dormir la journée ?
    Depuis que bébé est arrivé, nous n'avons plus de vie de couple, et mon conjoint dort dans le divan !
    Dormir comme un bébé ?
    img

     
  • Réanimation pédiatrique (initiation) 
    Cette formation a pour objectif de donner une information ponctuelle aux parents pour éviter la panique lorsqu'un bébé s'obstrue ou semble inanimé.
    Éviter le pire
    img

     
  • BB, DPP, PP, BOM 
    Une journée de formation pour savoir différencier les symptômes du baby blues, de la dépression du post-partum, de la psychose puerpérale et du burn-out maternel.
    Garder l'esprit sain
    img

     
Pour plus d'info, voici mon CV.

Suivi de conférences

Cause, conséquence

Pourquoi avoir lancé les ateliers-PAPA ? Les raisons sont nombreuses...
    La première, c'est le paradoxe qui règne actuellement dans la société belge : les papas ont le désire d'être impliqués, leur femme ont cette envie également, mais pourtant rares sont les fois où les hommes sont accueillis aussi bien que leurs femmes en maternité. Quand un couple annonce qu'il attend un enfant, on embrasse chaleureusement la maman et le père n'a parfois droit qu'à une petite tappe sur l'épaule. Rares sont les maternités où un lit et un repas sont prévus pour les papas.
    La deuxième provient du constat que le choc psychologique est fort pour le co-parent, alors qu'il se prépare souvent moins bien à l'arrivée du bébé. On remarque que de nombreux pères tombent eux aussi en dépression du post-partum.
    La présence du papa est parfois maladroite durant l'accouchement, et peut parfois le rendre plus compliqué malgré toute sa bonne volonté (cf paradoxe ocytocine/adrénaline).
    On parle souvent du père comme figure autoritaire et nous sommes bien évidemment tributaires de notre propre éducation. Or, les neuro-sicences (qui rejoignent finalement assez souvent le bon sens) vont parfois totalement à contre-sens de l'éducation que nous avons reçue.
    Il existe très peu de lieux de paroles pour les (futurs) papas seuls.
    De mon point de vue, l'implication du papa est une condition nécessaire pour tendre vers l'égalité hommes/femmes. Créer des ateliers PAPA, c'est une manière de contribuer à un monde meilleur.
Et puis, enfin, parce que ça n'existe pas en Belgique !